News

La fusion entre TF1 et M6 n’aura pas lieu

Posted on

Le 17 Mai 2021, Bouygues Télécom, RTL Group, TF1 ainsi que le groupe M6 annonçaient la mise en place d’un projet de fusion entre les groupes TF1 et M6. Des procédures ont donc été mises en place auprès des différents acteurs, mais aussi auprès de l’Autorité de la concurrence. Ce vendredi 16 septembre, les groupes TF1 et M6 le verdict est tombé : il n’y aura pas de fusion. Zoom sur cette opération avortée entre les deux cadors de l’audiovisuel et de la publicité en France.

Une décision regrettable selon les deux groupes

Les 5 et 6 septembre 2022 se tenait une audience à huis clos Les quatre acteurs de ce projet que sont Bouygues Télécom, RTL Group, TF1 ainsi que le groupe M6 sont assurément déçus et déplorent une décision qui ne répond pas aux nouveaux enjeux stratégiques et économiques que représente l’audiovisuel.

En effet, les quatre acteurs indiquent que les revendications de l’Autorité de la concurrence concernant cette opération de fusion (à savoir la cession de la chaîne TF1 ou de la chaîne M6) font que le projet de fusion ne présentait plus « aucune logique industrielle ».

Dans un communiqué, les deux groupes s’exprimaient ainsi sur cette décision regrettable de ne pas autoriser la fusion prise par l’Autorité de la concurrence : « Les parties déplorent que l’Autorité de la concurrence n’ait pas pris en compte l’ampleur et la vitesse des mutations du secteur de l’audiovisuel français ». […] ; « Elles restent convaincues que la fusion des groupes TF1 et M6 aurait été une réponse appropriée aux défis découlant de la concurrence accélérée avec les plates-formes internationales. »

La réponse de l’Autorité de la concurrence

L’un des arguments mis en avant par les acteurs de cette fusion avortée lors de l’audience à huis clos des 5 et 6 septembre est l’expansion des acteurs américains du streaming en France. Par ailleurs, Netflix et Disney + sont sur le point de lancer chacun une offre d’abonnement incluant des spots publicitaires.

En réponse et suite au communiqué des quatre groupes, l’Autorité de la concurrence explique que « la télévision reste un média très puissant » notamment auprès des personnes âgées de 25 à 49 ans qui « constituent la principale cible des annonceurs ». Toujours selon elle, « [le développement des plateformes de streaming] ne permet pas, à un horizon prévisible, de remettre en cause cette puissance ». C’est donc sur cette note que le projet de fusion entre le groupe TF1 et le groupe M6 se termine.

TFX et M6 Génération rentrent au bercail

Il va sans dire que de nombreux opérateurs média ont suivi le dénouement de cette opération de fusion qui se termine donc par un échec. Le Directeur général de la SACD, qui représente les auteurs, critique vivement la décision prise par l’Autorité de la Concurrence, estimant que cette dernière gérait ce dossier « avec les yeux dans le rétroviseur ».

Un autre déçu du non-aboutissement de ce projet est sans doute le groupe Altice, qui avait entre-temps souhaitait racheter les chaînes TFX et M6 Génération (6Ter), justement en vue de permettre la fusion de TF1 et M6. Puisque la fusion n’a pas eu lieu, ces deux chaînes restent actuellement chez TF1 et M6.

Laissez un avis

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

+ Populaires

Quitter la version mobile